« Demande pour l’humanité »

09.12.2016 - Rosario, Argentina - Iván Novotny

Cet article est aussi disponible en: Espagnol, Grec

« Demande pour l’humanité »
(Crédit image : Rafael Edwards)

À l’initiative d’amis Siloïstes du Parc d’Étude et de Réflexion Carcaraña, qui invitent tous ceux qui le souhaiteraient à y prendre part, surgit cette « Demande pour l’humanité ».

Nous constatons que les événements s’accélèrent sous toutes les latitudes en des directions incertaines, avec violence, cruauté, débordements psychiques et sociaux. Nous sommes dans un moment critique extrême pour l’humanité. Tout bouge « beaucoup, fortement et mal ». Nous avons besoin que l’on entende la clameur des individus et des peuples, nous avons besoin de faire tourner les évènements en direction de la bonté et de la non-violence. Et pour cela, nous ferons ce que nous savons faire : demander intérieurement, nous connecter, nous synchroniser en un courant, en une vague. Nous demanderons avec force en notre for intérieur. Nous savons que c’est de là que surgiront des actions, de l’inspiration, du rayonnement et que cela peut avoir un impact sur les autres.

Nous nous synchroniserons donc chaque jour à 20h (heure de Punta de Vacas) depuis là où nous sommes, nous nous connecterons à l’intérieur de nous-mêmes, en utilisant « le mécanisme de la bouffée d’air » portée à notre cœur, nous évoquerons nos Guides les plus profonds et nous ferons des Demandes pour un changement mental profond et essentiel pour l’humanité, pour l’Éveil, pour le Saut évolutif, pour que nous parvienne le signal du Profond et qu’il soit traduit avec bonté, pour que les individus et les peuples prennent la direction vers le Profond de la conscience et entrent en contact avec les significations qui ont lentement conduit l’évolution de l’être humain.

Nous inviterons d’autres amis, connus, dans les milieux dans lesquels nous agissons, avec d’autres organisations et groupes, sans autocensure, parce que c’est urgent et que nous ne pouvons plus attendre. Nous impulserons certainement des « demandes publiques » sur les places, dans les rues, nous générerons des enceintes dans les Parcs d’Étude et de Réflexion, dans les petites Salles du Message et dans les locaux humanistes. Chacun énoncera cette demande selon sa propre résonnance, il pourra le communiquer à d’autres comme bon lui semblera, selon le moment et la situation. On pourra peut-être se servir d’aphorismes : « Pour le réveil de l’humanité », « Pour le changement mental profond et essentiel », « Que le Signal du Profond nous parvienne et soit traduit avec bonté », « Que surgisse le Plan transcendantal »…

Nous savons que le Signal du Profond, s’il est traduit avec bonté, génère rayonnement, influence, actions et activités, qu’il meut des choses dans le mental et dans le domaine social, qu’il peut générer de grandes commotions, qu’il peut tout diriger vers ce que à quoi nous aspirons le plus, profondément.

Pour réaliser cette Demande, nous nous inspirons de différents enseignements du Maître Silo, comme par exemple son discours au Parc d’Étude et de Réflexion La Reja en 2005, particulièrement lorsqu’il explique « le mécanisme de la bouffée d’air » que nous reproduisons ici.

…………………

Silo – La Reja, 2005.
(Discours complet sur www.silo.net)

À un moment donné du jour ou de la nuit, inspire une bouffée d’air et imagine que tu amènes cet air à ton cœur. Alors, demande avec force pour toi et pour tes êtres les plus chers. Demande avec force pour t’éloigner de tout ce qui t’apporte contradiction ; demande afin que ta vie soit unitive. Ne dédie pas beaucoup de temps à cette brève oraison, à cette brève demande, parce qu’il te suffira d’interrompre un instant le cours de ta vie pour que, dans le contact avec ton intérieur, s’éclaircissent tes sentiments et tes idées.

Éloigner la contradiction de soi-même, c’est dépasser la haine, le ressentiment et le désir de vengeance. Éloigner la contradiction, c’est cultiver le désir de réconciliation avec d’autres et avec soi-même. Éloigner la contradiction, c’est pardonner et réparer deux fois tout mal que tu aurais pu infliger à d’autres.

Ça, c’est l’attitude qu’il convient de cultiver. Alors, à mesure que le temps passe, tu comprendras que le plus important est d’atteindre une vie d’unité intérieure qui fructifiera quand ce que tu penses, ce que tu sens et ce que tu fais, ira dans la même direction. La vie croît par son unité intérieure et se désintègre par la contradiction. Et il se trouve que ce que tu fais ne reste pas seulement en toi mais parvient aussi aux autres. C’est pourquoi, quand tu aides les autres à dépasser la douleur et la souffrance, tu fais grandir ta vie et tu apportes au monde. Inversement, quand tu augmentes la souffrance des autres, tu désintègres ta vie et tu envenimes le monde. Et qui dois-tu aider ? D’abord, ceux qui sont les plus proches. Mais ton action ne s’arrêtera pas à eux.

Avec cette « recette », l’apprentissage ne s’achève pas mais c’est plutôt là qu’il commence. Dans cette « recette-là »,il est dit qu’il faut demander. Mais à qui demande-t-on ? Selon ce que tu crois, ce sera à ton dieu intérieur, à ton guide ou à une image inspiratrice et réconfortante. Enfin, si tu n’as personne à qui demander, tu n’auras personne non plus à qui donner et donc mon cadeau ne méritera pas d’être accepté.

Plus tard, tu pourras prendre en considération ce qu’explique le Message dans son Livre, dans son Chemin et dans son Expérience. Et tu compteras aussi sur de véritables compagnons qui pourront entamer avec toi une vie nouvelle.

Dans cette simple demande, il y a aussi une méditation orientée vers sa propre vie. Et avec le temps, cette demande et cette méditation prendront de la force au point de transformer les situations quotidiennes.

En avançant ainsi, un jour peut-être, tu capteras un signal. Un signal qui se présente quelquefois avec des erreurs et quelquefois avec des certitudes. Un signal qui s’insinue avec beaucoup de douceur, mais qui, en de rares moments de la vie, fait irruption comme un feu sacré, donnant lieu au ravissement des amoureux, à l’inspiration des artistes et à l’extase des mystiques. Car il convient de le dire, autant les religions que les œuvres d’art et les grandes inspirations de la vie sortent de là, des diverses traductions de ce signal, et ce n’est pas pour autant qu’il faut croire que ces traductions représentent fidèlement le monde qu’elles traduisent. Ce signal dans ta conscience est la traduction en images de ce qui n’a pas d’image, c’est le contact avec le Profond du mental humain, une profondeur insondable où l’espace est infini et le temps éternel.

Dans certains moments de l’histoire s’élève une clameur, une demande déchirante des individus et des peuples. Alors, depuis le Profond parvient un signal. Souhaitons que, par les temps qui courent, ce signal soit traduit avec bonté, qu’il soit traduit en vue de dépasser la douleur et la souffrance. Car derrière ce signal soufflent les vents du grand changement.

 

Traduit de l’espagnol par Claudie Baudoin

Catégories: Humanisme et Spiritualité
Tags: ,

Archives

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.